Sélectionner une page

L’atteinte effective des objectifs du développement durable ne peut aboutir que si tous les acteurs prouvent leur implication. Et comme les ménages et les entreprises sont les premiers concernés, la France encourage toutes les personnes à se mettre aux constructions et rénovations écologiques en les récompensant de primes énergies qui prennent généralement la forme de crédit d’impôt.

Une politique qui n’est pas tout à fait récente mais qui reste encore méconnue de bon nombre de français. C’est justement le but de cet article: vous apporter la lumière sur les grands principes du crédit d’impôt transition énergétique.

Quest-ce que le crédit d’impôt ?

Mis en vigueur depuis 2005, et modifié récemment par la loi de finance actuelle, le crédit d’impôt est une forme de récompense que l’Etat offre aux propriétaires réalisant des travaux de rénovations énergétiques dans leurs habitations. Plus exactement, il leur permet de défalquer de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses dédiées aux travaux et peut également se présenter sous la forme d’une tva réduite. Seulement, pour bénéficier du bonus, il faut remplir certaines conditions et le dispositif a prévu une liste des produits et travaux éligibles aux crédits d’impôts.

Les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt.

Le crédit d’impôt concerne tous les travaux d’isolation thermique en parois opaques (isolation murs intérieurs et extérieurs, toiture et terrasse, sol, combles), ou en parois vitrées comme les baies et fenêtres à double vitrage.

Sont également éligibles les acquisitions :

  • des matériels d’isolation;
  • des appareils de chauffage et régulateurs thermiques comme les chaudières à condensation;
  • des programmateurs de chauffage ou les pompes à chaleur.

ainsi que les installations de dispositifs de production d’énergie utilisant une source renouvelable dont les plus courants sont:

  • les panneaux photovoltaïques;
  • les éoliennes domestiques;
  • les récupérateurs d’eau de pluie;
  • les chauffe-eau solaire.

Ce qu’il faut également retenir c’est que la fixation du taux varie selon la qualité et la nature des travaux. Il s’agit principalement des travaux simples qui donnent droit à 15% de déduction et un taux de 25 % pour les « bouquets de travaux », c’est-à-dire la réalisation d’au moins deux œuvres parallèlement.

Le crédit d’impôt prend en compte le revenu et la situation de la personne.

D’une manière générale, le taux de crédit d’impôt de 15% est destiné aux propriétaires dont le revenu annuel n’excède pas les plafonds prévus par la loi. Globalement, il s’adresse:

  • aux propriétaires seuls qui touchent moins de 25 000 € de revenus annuels;
  • ainsi qu’aux couples dont le revenu atteint les 35 000 €;
  • à ceux avec enfants touchant entre 40 000 € et 44 500 € l’année.

Vous savez maintenant comment se présente le crédit d’impôt, connaissez les conditions d’éligibilité et les bénéficiaires potentiels.

Vous avez décidé de mettre votre bien en vente ?

Vous pouvez bénéficier de mon expertise et de mes conseils complémentaires ainsi que ceux de nos partenaires experts en financement qui interviennent au profit des privilégiés ayant choisi de nous rejoindre.

Mettez toutes les chances de votre côté ! En rejoignant le cercle des vendeurs à succès, vous saurez précisément comment faire pour vendre dans un contexte difficile, et bénéficierez de conseils avisés pouvant vous aider à la réussite de la vente de votre bien.

 

Vous voyez d’autres points complémentaires à cet article ?

Des questions résiduelles ?

N’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-après.

Posez nous vos bonnes questions,
vous aurez les bonnes réponses !

Share This